2018 – Projet n°104 – Développement en environnement mobile / Medical Tourism

Ce projet est réalisé par Théo Pradère, Grégoire Rabasse, Bastien Thibaud et Alexandre Poncet.

• L’étude de marché concernant ce projet a déjà été faite. Quelques détails ont certes changé,
mais les résultats sont quand même connus.
• Mme ben Hamouda est professeure, et elle a également créé une entreprise de tourisme
médical, pour aider les patients étrangers qui viennent en France pour se faire soigner.
• En effet, la France a signé des conventions avec par exemple l’Europe de l’Est, le Maghreb, etc.
Cet accord concerne les maladies graves comme le cancer, et non pas la chirurgie esthétique :
il est focalisé sur les problématiques les plus importantes pour des raisons de budget limité à
cause de la crise. Le souci est que les patients étrangers qui veulent venir se soigner en France
parlent pas français, et c’est donc très compliqué pour eux une fois arrivés en France. Certains
Russes par exemple parlent un peu anglais, d’autres non ; et en règle générale ils ne parlent
pas français. Les Moyen-Orientaux (qui représentent la majorité des malades voulant profiter
de cet accord) sont prêts à payer cher pour se faire soigner en France, mais ils n’ont pas de
contreparties : peu de médecins et quasiment pas d’infirmières parlent anglais.
• Cet accord a donc besoin d’une application pour aider tout le monde. L’idée est de suivre le
même modèle qu’Uber et Doctolib, maisl’utilisateur cherchera ici un médecin, un hôpital, etc.

Annonce