2018 – Projet n°98 – Hiérarchisation de contrôleurs pour une administration centralisée des réseaux SDN

Ce projet est réalisé par Coroller Stevan, Goareguer Erwan et Pipereau Yohan.

Le Software Defined Networking (SDN) est un des sujets majeurs de recherche dans le
domaine des réseaux informatiques. L’adoption des réseaux SDN chez les grands
innovateurs du numérique comme Google, Facebook ou encore le CERN permet déjà de
relever plusieurs défis dans ce domaine dont :
- Permettre une meilleure scalabilité des réseaux afin de répondre à des demandes en
débit toujours plus importantes;
- Simplifier l’administration réseau en ajoutant de nouvelles couches d’abstraction;
- Rendre le réseau programmable pour s’affranchir des limites des systèmes
d’exploitation propriétaires en définissant des standards communs OpenSource.
Si l'appellation de Software Defined Network ne signifie aujourd’hui plus grand chose
pour les pionniers du domaine, toutes les technologies se revendiquant du SDN proposent
en revanche une séparation du plan de contrôle (routage/commutation des données,
politiques d’accès au réseau, etc...) et du plan de donnée (partie concernant les
équipements, logique matériel des équipements, etc...).
Dans le cadre de notre Cassiopée, nous nous concentrons sur le modèle SDN avec
contrôleur du plan de données. Nous gardons en tête la possibilité de s’affranchir de ce
modèle pour utiliser des solutions proposés par le modèle Network Function Virtualization
(NFV) dont certaines fonctions sont implémentés sur certains contrôleurs.
Dans le cadre de la plateforme de recherche sur le SDN actuellement déployée à
Télécom SudParis, l’infrastructure est composée de deux domaines d’équipements réseaux
différents fonctionnant en couche 2 du modèle OSI.
L’objectif de ce projet Cassiopée est de trouver une solution permettant à ces
domaines de communiquer entre eux afin de répondre à plusieurs besoins :
- Permettre à un unique contrôleur SDN d’avoir une vision globale de l’ensemble des
domaines de la plateforme;
- Pouvoir ajouter différents contrôleurs SDN au réseau, en ne leur donnant accès qu’à
une partie restreinte du réseau global, afin de permettre à différents chercheurs de
travailler parallèlement et de manière isolée sur la même plateforme, avec l’outil de
leur choix.
Notre travail consiste à effectuer un état de l’art sur les solutions pouvant répondre à deux
problèmes :
- Comment un contrôleur tiers peut-il récupérer des informations de topologies des
réseaux gérés par d’autres contrôleurs ?
- Comment un contrôleur tiers peut-il envoyer des règles de contrôle au plan de
données ?
Nous essaierons de dégager au moins deux solutions viables sur le plan théorique
afin de réaliser un benchmark de ces méthodes.

Annonce